STATUTS du Groupe de liaison des activités de jeunesse-Vaud

(GLAJ-Vaud)

 

 

Préambule

Le Groupe de liaison des activités de jeunesse du canton de Vaud (GLAJ-Vaud) est l'association faîtière des organismes de jeunesse du canton de Vaud, et existe depuis 1985. Le GLAJ-Vaud travaille notamment à faire entendre la voix des jeunes et à faire reconnaître le travail des organismes de jeunesse. Le GLAJ-Vaud fédère des organismes indépendants consacrant la majeure partie de leurs activités à la jeunesse. Ses membres sont par exemple : des centres socioculturels, des organisations confessionnelles, des organismes de vacances, des associations à but culturel, etc.

 

Généralités 

Article 1 : nom

Sous le nom "Groupe de liaison des activités de jeunesse-Vaud" est constitué une association à but non lucratif dans le sens des articles 60 et suivants du code civil suisse. Elle est indépendante de tout groupe politique ou confessionnel.

 

Article 2 : siège et durée

Le siège de l'association est à Lausanne. Sa durée est illimitée.

 

Article 3 : buts

L'association a pour buts de :

 

Regrouper, soutenir et représenter les organismes de jeunesse

 

Encourager la participation des jeunes à la vie sociale et citoyenne

 

Défendre sur la scène politique et dans l’opinion publique les intérêts des activités de jeunesse et des jeunes qui s’engagent

 

Promouvoir et organiser la formation des moniteurs et organisateurs d’activités de jeunesse extrascolaires

 

Membres

Article 4 : membres

Le GLAJ-Vaud regroupe les organismes de jeunesse dans un sens large, soit les associations, services, mouvements, fondations et autres groupements s'adressant essentiellement à des jeunes de moins de 25 ans. Leur champ d’action doit inclure au moins une partie du territoire vaudois. Les groupes locaux obtiennent la qualité de membre par l'intermédiaire de leur faîtière cantonale.

 

Article 5 : entrée

Chaque membre reconnaît par son entrée les statuts et les décisions des organes compétents. La qualité de membre est acquise par le paiement de la cotisation.

 

Article 6 : admission, démission, et exclusion

L'admission de nouveaux membres relève de la compétence du comité. Toute démission doit être communiquée par écrit au comité. Le membre démissionnaire continue à payer sa cotisation de membre pendant l'année en cours. Le comité peut décider de l'exclusion des membres pour justes motifs. Le comité en informe l'assemblée des délégué-e-s. Tout membre exclu a droit de recours auprès de l'assemblée des délégué-e-s.

 

Article 7 : responsabilité

Les membres de l'association n'encourent aucune responsabilité personnelle pour les engagements pris par l'association, engagements exclusivement garantis par les biens de celle-ci.

 

Organes

Article 8 : organes

Les organes de l'association sont :

  1. l'assemblée des délégué-e-s
  2. le comité
  3. l'organe de vérification des comptes

 

Article 9 : l'assemblée des délégué-e-s

L'organe suprême de l'association est l'assemblée des délégué-e-s. Elle se compose de tous les membres de l'association, par l'intermédiaire d'un-e ou plusieurs délégué-e-s.

 

Article 10 : rôle

L'assemblée des délégué-e-s est responsable des affaires suivantes :

  • statuer sur les objets portés à l'ordre du jour
  • nommer le comité, le/la président-e, et les vérificateurs-trices des comptes
  • délibérer sur la politique générale de l'association
  • mandater le comité pour mettre en place cette politique
  • adopter les comptes et le budget
  • fixer le montant des cotisations annuelles
  • se prononcer sur les recours relatifs à l'exclusion des membres
  • se prononcer sur des modifications de statuts
  • se prononcer sur la dissolution de l'association

 

Article 11 : dates, requêtes, assemblée extraordinaire

L'assemblée des délégué-e-s ordinaire a lieu chaque année. Sa date et son ordre du jour doivent être communiqués par écrit aux membres au moins quinze jours à l'avance.

Les requêtes des membres doivent parvenir par écrit au/à la président-e au moins une semaine avant l'assemblée.

Une assemblée extraordinaire peut avoir lieu sur décision du comité ou à la demande d'au moins 1/5e des membres ayant le droit de vote.

 

Article 12 : votations, élections

Chaque organisme dispose d'une voix. Un-e délégué-e ne peut représenter qu’un seul organisme. La majorité relative des voix est valable lors des votations et élections. En cas d'égalité des voix, le/la président-e départage.

Les votations et élections ont lieu à main levée. Elles ont lieu à bulletin secret si 1/5e au moins des membres ou le comité en fait la demande.

 

Article 13 : le comité

1. Le comité se compose de cinq à sept membres élu-e-s, dont la majorité doit être issue des organismes membres. Les membres du comité sont élus par l’assemblée des délégué-e-s pour une période de deux ans renouvelable.

Si un membre du comité élu abandonne ses fonctions au cours de son mandat, ce dernier, son organisme ou le comité peut poposer un membre remplaçant que le Comité élira par la voie de la cooptation jusqu’à l’assemblée des délégué-e-s suivante. Au maximum deux sièges peuvent être attribués par la voie de la cooptation. Les membres du comité cooptés sont soumis aux mêmes conditions que les membres élus de manière ordinaire mais bénéficient uniquement d’une voix consultative.

La détermination des rôles de chacun-e est de son propre ressort, à l'exception du/de la président-e qui est aussi élu-e par l'assemblée des délégué-e-s.

 

2. Les membres du comité de l’association travaille de manière bénévole, sous réserve du remboursement de leurs frais effectifs.

 

Article 14 : attributions

Les attributions du comité sont :

  • De travailler à la réalisation des objectifs fixés par l'assemblée des délégué-e-s et de promouvoir des objectifs complémentaires.
  • De constituer des commissions ou des groupes de travail en cas de besoin.
  • De se prononcer sur l'admission de nouveaux membres et de leur exclusion.
  • D'adopter les prises de position et de s'assurer de leur diffusion.
  • D'assurer les relations externes du GLAJ-Vaud et d'entreprendre les démarches dictées par les objectifs.
  • De convoquer l'assemblée des délégué-e-s et de fixer l'ordre du jour.
  • De préparer un budget.
  • D'engager les collaborateurs-trices professionnel-le-s, de fixer les modalités de leurs conditions de travail et de décider de leur licenciement.
  • De prendre toutes les décisions non expressément réservées à l'assemblée des délégué-e-s.

 

Article 15 : gestion des affaires

Le comité siège sur convocation du/de la président-e aussi souvent que les affaires à traiter l'exigent.

Les séances du comité sont présidées par le/la président-e. Les décisions sont prises à la majorité des membres présents. Le/la président-e vote également. En cas d'égalité des voix, il/elle départage.

 

Article 16 : vérificateurs-trices des comptes

L'assemblée des délégué-e-s élit deux vérificateurs-trices des comptes. La vérification des comptes de l’association leur incombe. Ils/elles présentent le résultat de leur examen dans un rapport et une requête à l'assemblée des délégué-e-s. Les vérificateurs-trices ne peuvent être choisi-e-s parmi les membres du comité ou les collaborateurs-trices professionnel-le-s.

 

Finances                 

Article 17 : ressources

Les ressources de l’association sont les suivantes :

  • cotisations
  • subsides
  • dons et legs éventuels
  • produits d'activités particulières

           

Dispositions finales         

Article 18 : modification des statuts

La modification des statuts ne peut avoir lieu que sur décision d'une assemblée des délégué-e-s avec une majorité des 2/3 des voix. Pour autant que cette dernière figure à l'ordre du jour.

 

Article 19 : dissolution

1. La dissolution de l’association ne peut être décidée que sur demande du comité ou de la moitié des membres ayant le droit de vote, lors d'une assemblée des délégué-e-s extraordinaire convoquée spécialement à cet effet. La décision de la dissolution exige l'approbation des 2/3 des voix.

 

2. En cas de dissolution, l’actif éventuel restant sera remis à une institution suisse exonérée des impôts en raison de son but d’utilité publique ou de service publique. Il peut également être attribué à la Confédération, aux cantons, aux communes et leurs établissements.

 

Article 20 : Dispositions transitoires

Les présents statuts entrent en vigueur dès leur adoption par l'assemblée des délégué-e-s.

 

 

 

Lieu et date : Lausanne, le 3 mai 2017


Site réalisé avec le soutien de la Loterie Romande